Select Page

Martin Dubreuil | Court au long Québec

Martin Dubreuil est certainement le comédien ayant joué dans le plus grand nombre de courts métrages au Québec ! Ce qui fait de lui un ambassadeur confirmé du format court.

Son parcours a été marqué par ses collaborations avec le réalisateur Maxime Giroux avec qui il a fait plusieurs courts et plusieurs longs. Nous profitons donc de la sortie française du long métrage Le déserteur (La grande noirceur au Québec) de Maxime pour présenter une soirée qui mettra de l’avant leurs collaborations. Mettant en vedette Martin Dubreuil, Romain Duris, Reda Kateb et Soko, nous sommes très heureux de présenter cette soirée, car oui, oui, le film sera tout juste sorti  sur les écrans français !

Vendredi 13 septembre | 20h30

Martin Dubreuil

Né en 1972 dans le quartier Rosemont à Montréal, Martin Dubreuil est un acteur autodidacte ayant fait ses premiers pas au début des années 90 où il enchaine les courts métrages de tout acabit. Il tient également la vedette dans quelques longs métrages de type DIY. C’est le regretté Pierre Falardeau qui est à l’origine de ses débuts professionnels, en lui offrant, au début des années 2000, des rôles dans ses trois derniers films : Elvis Gratton II et III et 15 février 1839. Il est récompensé pour certains de ses rôles dans des courts métrages au Québec comme à l’étranger. On peut aussi le voir (sans toujours le reconnaitre!) dans bons nombres de séries télévisées. Et toujours des courts métrages. En 2010, il se fait remarquer avec son rôle d’Anthony Lemaire, dans les 7 jours du talion, réalisé par Podz, d’après le roman de Patrick Senécal, où il est nommé au Jutra dans la catégorie Meilleur acteur de soutien.  Puis, toujours en 2010, il est nommé au Genie Awards pour le film 10 et demi, aussi réalisé par Podz.  On a pu le voir dans le rôle de Félix dans le film Félix et Meira, de Maxime Giroux, en 2015. En 2017, il se voit remettre le Prix Hommage par le Festival Regard, puis un 2e prix Hommage, cette fois par le Festival Longue vue sur le court en 2019, pour sa contribution exemplaire au cinéma de la relève. Autre nomination aux Iris (défunt Jutra) dans la catégorie Acteur de soutien en 2017 pour le film Maudite poutine, de Karl Lemieux. Puis il est à nouveau nommé au Genie Awards en 2019 pour son rôle de Philippe dans La Grande Noirceur (Le Déserteur, en France), de Maxime Giroux  Et pour son interprétation du poète Yves Boisvert dans le film À tous ceux qui ne me lisent pas, de Yan Giroux, il décroche l’Iris de la Meilleur interprétation masculine – rôle principal. Puis toujours les courts métrages.

LE COURT

Vendredi 13 septembre | 20h30

Le rouge au sol | Maxime Giroux

Red

2005

16:00

Fiction

Un jeune homme va magasiner avec sa mère le lendemain matin d’une soirée plutôt difficile. Un dialogue inconfortable entre deux générations s’ensuit.

Avec : Martin Dubreuil, Monique Pion

Produit par Paul Barbeau, Reprise films

LE LONG

Vendredi 13 septembre | 20h30

Le déserteur | Maxime Giroux

La grande noirceur

2018

01:34:00

Fiction

Quelque part dans le monde, une guerre fait rage. Terrifié à l’idée d’être mobilisé, Philippe a fui Montréal pour se réfugier dans un Ouest américain aussi sauvage qu’hypnotisant. Il vit tant bien que mal de concours d’imitation de Charlie Chaplin. Mais la cruauté de l’humanité ne se limite pas aux champs de bataille, et Philippe ne va pas tarder à découvrir la face obscure du rêve américain.

Avec : Martin Dubreuil, Reda Kateb, Soko et Romain Duris

Produit par Metafilms

Distribué par Ligne 7
timothee@ligne7.fr

À propos de Maxime Giroux :

Maxime Giroux a réalisé plusieurs courts métrages, dont Le rouge au sol et Les jours. Ces films ont été projetés dans plus d’une cinquantaine de festivals et ont remporté une quinzaine de prix internationaux. Son premier long métrage, Demain, est en Compétition Officielle à Turin et a obtenu la Mention Spéciale du Jury à Tübingen. Son deuxième long métrage, Jo pour Jonathan est en Compétition au Festival de Locarno en 2010, puis présenté dans plus de quarante festivals. En 2013, Maxime Giroux réalise le court métrage La tête en bas. En 2014, il termine son troisième long métrage, Félix et Meira. Le film gagne le Prix du Meilleur Film canadien au Festival de Toronto et est sélectionné en Compétition Officielle à San Sebastian. Il voyage ensuite dans près d’une centaine de festivals où il obtient une vingtaine de prix. Le film sort en salles dans plus de trente-cinq territoires – dont la France le 4 février 2015. En septembre 2015, le film est choisi pour représenter le Canada aux Oscars. Le Déserteur est son quatrième long métrage : la première mondiale a eu lieu en septembre 2018 au Festival de Toronto.